Accueil
Le fan-club du Prisonnier
(créé en 1991)

Guide des épisodes

Danse de mort (Dance of the dead)


L'Actualité de la série et du Club

Mises à jour du site

Au sujet du fan-club

Les publications du Club

La boutique en ligne

Abonnez-vous au fan-club

Tout sur la série

Le guide des épisodes

Analyses de la série

Photos et dessins sur la série

Le Site

Liste de diffusion

Téléchargement

Le forum

Liens sur le Prisonnier

Livre d'or

Les infos :
Nouvelle édition du livre "Le Prisonnier, une énigme télévisuelle"

Nouvelle rubrique Actualités

Le Village de la série 2009

Les archives de John Drake

Le plan du site

Votre avis sur le site

Rechercher sur le site :

Rechercher avec Google :

Recherche personnalisée

En ce moment,
3 fans sur le site.

Pour nous écrire

Scénario de Anthony Skene
Réalisation de Don Chaffey

Danse de mort1ère diffusion le 17 novembre 1967. (France : 5 mai 1968)

Acteurs principaux :

Mary Morris (Numéro Deux), Norma West (Surveillante), Duncan Macrae (le docteur), Angelo Muscat (Majordome), Aubrey Morris (Crieur), Alan White (Dutton), Denise Buckley (Surveillante).

L'intrigue :

Le Numéro Six se risque à une tentative d'évasion de nuit, par la plage. Il est suivi par le rôdeur, qui le laisse épuisé sur le sable. En se réveillant, il découvre le cadavre d'un homme. Dans sa poche, un portefeuille et un transistor. Le Prisonnier cache le cadavre dans une grotte et allume le transistor. Il est rejoint par le Numéro Deux et une jeune femme qui a été assignée au Numéro Six. Celle-ci devra rapporter les faits et gestes du Prisonnier à son chef.

Le Numéro Six revient à la grotte, passe une bouée autour du cadavre et place le portefeuille dans la poche de l'homme avec des notes concernant le Village. Il jette le corps à l'eau dans l'espoir que celui-ci soit repêché et que les notes soient découvertes. Un homme a observé la scène. Il se trouve être un ancien collègue du Numéro Six et se prénomme Roland Walter Dutton. On a vu celui-ci au début de l'épisode subir une expérience médicale qui aurait pu mettre sa vie en danger. L'expérience est arrêtée à la demande du Numéro Deux, contre la volonté du docteur. Dutton semble avoir confié toutes les informations en sa possession mais il n'avait pas accès aux dossiers vitaux. Il a été relâché afin de réfléchir, car les autorités pensent qu'il ne leur a pas tout dit. Le Numéro Deux pense cependant qu'ils peuvent se passer de Dutton.

Pendant ce temps, un carnaval est organisé au Village. Le Prisonnier doit choisir un déguisement. Il vient habillé de son propre smoking. Le Numéro Deux est déguisé en Peter Pan et la surveillante du Prisonnier en bergère. Le Prisonnier quitte le bal et se retrouve dans la morgue du Village. Il se fait passer pour un docteur, ayant revêtu une blouse blanche. Il découvre que le cadavre qu'il a mis à l'eau a été repêché et se trouve maintenant dans la morgue. Le Numéro Deux qui l'a rejoint, lui explique que le portefeuille s'y trouve toujours, mais que le contenu a été modifié et que maintenant tout indique que c'est lui qui porte le nom de l'homme noyé. De retour au carnaval, il découvre qu'il doit être jugé pour être en possession d'un transistor, information rapportée par sa surveillante. Son témoin n'est autre que Dutton, devenu fou, et incapable de prononcer le moindre mot. Il est jugé coupable et tente de s'enfuir, poursuivi par les participants au Carnaval. Il arrive à leur échapper et découvre un télex. Il le détruit et le Numéro Deux fait irruption dans la pièce, seule, pour lui dire qu'il est déjà mort. Le télex se remet à marcher comme par miracle.

L'envers du décor...

  • McGoohan a confié à Norma West la signification du salut (le fameux Bonjour chez vous) qui était en fait le signe de reconnaissance des Chrétiens, le signe du poisson.
  • La casquette que Mary Morris porte était la sienne. Elle avait déjà joué le rôle de Peter Pan en 1946 au théâtre à Londres. A l’origine, c’est Trevor Howard qui devait jouer le rôle du Numéro Deux, costumé en... Jack L’Eventreur.

Retour en haut de page

Dernière mise à jour le 5 mai 2001.