Accueil
Le fan-club du Prisonnier
(créé en 1991)

Parfum du jour

N°40
(juin 2002)

Destination DVD | TV | INPUT au Village | Le nombril du monde | Souriez, on va filmer | Dernière minute


L'Actualité de la série et du Club

Mises à jour du site

Au sujet du fan-club

Les publications du Club

La boutique en ligne

Abonnez-vous au fan-club

Tout sur la série

Le guide des épisodes

Analyses de la série

Photos et dessins sur la série

Le Site

Liste de diffusion

Téléchargement

Le forum

Liens sur le Prisonnier

Livre d'or

Les infos :
Nouvelle édition du livre "Le Prisonnier, une énigme télévisuelle"

Nouvelle rubrique Actualités

Le Village de la série 2009

Les archives de John Drake

Le plan du site

Votre avis sur le site

Rechercher sur le site :

Rechercher avec Google :

Recherche personnalisée

En ce moment,
2 fans sur le site.

Pour nous écrire

Destination DVD

Si vous avez (déjà) épuisé les ressources du coffret DVD du Prisonnier, et que la dépendance à McGoohan vous taraude encore, les coffrets américains de Secret Agent aka Danger Man aka Destination Danger sont faits pour vous ! Trois coffrets de 2 DVD sont d’ores et déjà sortis aux Etats-Unis chez A&E (sur www.AandE.com), au prix d’environ $39,95 le coffret. Chaque DVD compte 3 épisodes d’une heure issus de la 2ème saison, ce qui nous réserve 18h de plaisir en noir et blanc, sur 32 épisodes de ladite saison.
La présentation est sobre, dans des tons de violet et de vert sur lesquels se détache la photo N&B de John Drake muni de son impayable chapeau de cuir (sur le 1er coffret). Le personnage est d’ailleurs symbolisé sur l’ensemble des DVD américains par la silhouette d’un homme qui exprime à la fois la surprise et l’état d’alerte de l’agent secret en pleine action, ce Secret Agent Man que célébrait Johnny Rivers dans le générique US de la série (cf. Musique Douce du rÔdeur n°17, 07/96).
Le générique américain est d’ailleurs l’un des rares bonus de cette édition DVD : public oblige, il n’y a aucun sous-titre prévu, ce qui est assez délicat pour décrypter l’humour très elliptique de notre héros très secret. Ne pas compter non plus sur une interactivité frénétique : une biographie et une filmographie rapides de McGoohan, quelques photos meublent chaque DVD ; quant aux boîtiers, outre un résumé de 3 lignes de l’épisode, on y signale la date de 1ère diffusion aux US, et surtout la postérité de nombreux acteurs et réalisateurs dans une série appelée… Le Prisonnier. Ainsi d’Anton Rodgers, chef de la police de Beyrouth dans l’épisode « Yesterday’s enemies » (« Double jeu » – coffret n°1), et futur N°2 de « Schizoid Man » (« Double personnalité ») dans Le Prisonnier : un acteur qui décidément voit tout en double !
Les exemples sont innombrables, et l’on peut toujours se reporter à l’ouvrage –épuisé– de Baudou et Ferrari chez 8ème Art si le recensement vous tente. A signaler, par pur plaisir : le coffret n°1 compte parmi ses épisodes le joyau « No marks for servilityUn serviteur modèle » qui est l’un de mes préférés, et l’un de ceux que McGoohan considérait lui-même comme très réussis (cf. son interview dans le même livre) : la confrontation entre la courtoisie extrême de son rôle de maître d’hôtel, et sa résistance implacable aux humiliations est assez réjouissante…

TV

Peu de choses à se mettre sous la dent ces derniers temps, si ce n’est un extrait du générique du Prisonnier entendu dans un reportage d’Envoyé Spécial sur France 2 le 16/05 dernier ; le reportage intitulé « Des chiffres et des êtres » était consacré à la numérologie, preuve que les maniaques du chiffre ne sévissent pas uniquement dans le rÔdeur (cf. notamment dans le Parfum du n°39)…
Autre clin d’œil involontaire, celui-ci : l’apparition d’une superbe Lotus Seven Série 3 dans le film Trafic de Jacques Tati, diffusé le 20 mai sur Arte ; présentée lors d’un salon automobile international à Amsterdam, la voiture donne bien du mal à un vieux monsieur qui peine à s’en extraire, un peu comme le colonel dans « Do not forsake… ». La Lotus, c’est comme le Kâma-Sûtra : mieux vaut être souple avant de l’essayer.

INPUT au Village

Contrairement aux apparences, INPUT n’est pas un gros mot, mais le nom d’un festival télé international qui a eu lieu à Rotterdam du 18 au 24 mai derniers. Grâce à la passion d’un des organisateurs, Sterre Haverkamp, 6 épisodes du Prisonnier ont été programmés le 18 mai dans le cadre plus réduit du « No-Zapping Festival », ce qui a sans doute permis à beaucoup de (re)découvrir une série diffusée une fois seulement aux Pays-Bas. Nous étions bien sûr invités à nous y rendre, ou à fournir des éléments décoratifs, voire les DVD de la série, mais Rotterdam à la Pentecôte, c’est un peu loin…

Le nombril du monde

Sur le site internet de Yahoo ! (fr.news.yahoo.com), on pouvait trouver récemment « Les 50 meilleures séries télé des tous les temps ». Petite précision : il s’agissait d’une sélection du magazine américain TV Guide pour ses 50 bougies, ceci expliquant sans doute cela : hors des Etats-Unis, point de bonne série ! La moitié de la liste est donc composée de séries parfaitement inconnues pour l’Européen moyen, quant aux autres, Seinfeld (n°1), The Ed Sullivan Show (n°15 : pas même une série !) ou encore Roseanne (n°35), on ne peut pas dire qu’elles soient universelles. Heureusement, il nous reste The Twilight Zone (La Quatrième Dimension, n°26) ou Twin Peaks (n°45) pour croire à l’exception culturelle américaine…

Souriez, on va filmer !
(par Patrick DUCHER)

La question revient sans cesse (encore récemment lors de la Convention Star Wars de Cusset, cf. dans ce même rÔdeur) : Alors, elle sort quand, la version cinéma du Prisonnier ?. Le rÔdeur se fait régulièrement l’écho des diverses rumeurs, en se gardant bien de les prendre pour argent comptant.
On sait que c’est le réalisateur Simon West qui a été placé aux commandes. Des noms d’acteurs circulent, non confirmés, mais pour le reste… Or, voilà que deux sources a priori dignes de confiance se mettent à réactiver la pompe à rumeurs. Tout d’abord, l’écrivain britannique Steven Paul Davies, auteur d’un ouvrage à paraître début août 2002 intitulé The Prisoner Handbook – The unauthorised Prisoner companion indique sur son site que son livre sera prêt à accompagner la sortie du film tiré de la série culte. Un must pour les fans du Prisonnier (Source : www.stevenpauldavies.com).
Dans ce livre, dont nous parlerons dans le prochain rÔdeur, l’auteur a inclus des interviews de Alexis Kanner, Patrick McGoohan lui-même, Anton Rodgers et Kenneth Griffith (déjà préfaceur du Prisoner Companion de Robert Fairclough) notamment. Bon, est-ce un effet d’annonce qui ne coûte pas grand chose ? Mais il se trouve que la société détentrice des droits de la série s’y met aussi. Dans les supports de vente destinés aux commerciaux maison et aux distributeurs, Carlton annonce entre autres choses que (…) l’attention des médias pour le Prisonnier montera en puissance avec l’annonce de la sortie du film.
Second effet d’annonce ? Restons donc vigilants. Du reste, nous profitons de ces circonstances pour faire appel à vous, amis lecteurs. Pour ou contre une version cinéma ? Si vous êtes pour, quels seraient les pièges à éviter, les plus éventuels, les suggestions ?… A vos caméras, euh, stylos !

dernière minute... dernière minute...

Vu sur les nouvelles de Yahoo.com : à l’occasion du Festival de Cannes, une fête a été organisée dans la villa de Pierre Cardin par MTV dans un style ‘pop’. Pierce Brosnan qui était invité aurait lancé en soupirant, plein d’ironie : cette fête MTV, c’était comme - mince - quel était cette émission avec Patrick McGoohan... Le Prisonnier !

Retour en haut de page

Dernière mise à jour le 30 novembre 2003.