Accueil
Le fan-club du Prisonnier
(créé en 1991)

19ème Rencontre Française du Prisonnier
Lyon, samedi 17 et dimanche 18 juin 2006


L'Actualité de la série et du Club

Mises à jour du site

Au sujet du fan-club

Les publications du Club

La boutique en ligne

Abonnez-vous au fan-club

Tout sur la série

Le guide des épisodes

Analyses de la série

Photos et dessins sur la série

Le Site

Liste de diffusion

Téléchargement

Le forum

Liens sur le Prisonnier

Livre d'or

Les infos :
Nouvelle édition du livre "Le Prisonnier, une énigme télévisuelle"

Nouvelle rubrique Actualités

Le Village de la série 2009

Les archives de John Drake

Le plan du site

Votre avis sur le site

Rechercher sur le site :

Rechercher avec Google :

Recherche personnalisée

En ce moment,
3 fans sur le site.

Pour nous écrire

 

Compte-rendu de Patrick DUCHER

La RFP 20006 avait commencé sous un soleil lourd digne des meilleurs spaghetti westerns. Nous étions pris en sandwich entre le festival de musique et de théâtre de rue de Villeurbanne et la Gay Pride de Lyon. Qu'importe. La rue Notre-Dame était bien calme… avant notre arrivée au désormais célèbre bistro "L'embuscade". 1ère surprise : les lieux avaient subi un relooking digne des meilleurs heures de "C'est mon choix !". Momo, la patronne bien patiente, nous régala. Mais nous avions déjà 1 heure et demi de retard sur le programme. Qu'importe (bis). Il faisait beau et nous étions entre nous !

C'est dans la salle adjacente à l'espace habituel des deux précédentes Rencontres que débuta la RFP 2006. Les troupes étaient plus clairsemées que d'habitude. On pleura les absents. Mais finalement, comme dirait Tintin, on était bien… quand même ! D'autant que le tandem Delattre avait produit une carte postale commémorative pour marquer l'événement.

Votre serviteur lança l'Assemblée Générale. Je ne reviendrai pas là-dessus, mais je vous renverrai à la lecture de l'article "le rÔdeur : Stop ou encore?" du rÔdeur n°56. Des décisions importantes sont en cours et nous aimerions avoir votre avis, lecteurs. Après quelques moments sérieux, il fut temps de se détendre avec la projection d'un épisode de Destination Danger grâce à l'appareillage de Franck Nis : "On vous a donné un faux numéro" (!). Quelques petites références amusèrent grandement l'assistance : à un moment, Drake rentre dans une chambre d'hôtel portant le numéro… 6. Un des méchants de l'histoire n'est autre que Paul Eddington (Cobb dans "l'Arrivée"). L'équipe de production est quasiment celle qui sera sur Le Prisonnier

Pour nous extirper du "sauna" de projection (30°), Jérome "Manga" Saura avait concocté comme l'an dernier, un jeu particulièrement ingénieux. Nous allions devoir découvrir qui était un gardien parmi une troupe de prisonniers. Le principe du jeu "Le grand bluff" était simple : il fallait répondre juste ou faux à toutes les questions de Jérôme, mais il n'y avait que le gardien qui devait systématiquement mal répondre. Etant données les questions (combien de temps faut-il pour venir d'Estonie, localisation supposée du Village, jusqu'à Londres sur une ligne régulière ?), on était en droit de se demander s'il y avait réellement un gardien ! Ou alors, nous étions tous des gardiens sans réponses ? Des réminiscences du "Maillon Faible" refirent surface : le gagnant de chaque tour de questions (celui qui avait répondu le plus faux) devait désigner la personne qui était le gardien. A ce jeu, le webmestre et maquettiste actuel du rÔdeur, Christian Delattre, arriva Numéro 1, suivi de Fredhunter Vallée et du duo du Nord, Franck et Corinne.

Le temps passa vite, vite. Il était l'heure d'aller se restaurer chez Flo, repaire bien connu de bikers gastronomes américanophile de la rue Notre-Dame. Fait exceptionnel : on ne parla même pas de football, mais plutôt de séries (Dead like me a retenu les faveurs de Corinne). Puis Pascal Carrio lança les enchères. Les lots proposés partirent comme des petits pains : trading card originale signée de la main de Peter Bowles ("A, B & C"), photo encadrée de "Arrival" en provenance directe du Village et de la collection de Luis Alonso, plaques d'ardoise logotées du sigle du Grand Bi et, exceptionnellement, un exemplaire du livre 8ème dont s'empara avidement et pour un excellent prix Fredhunter Vallée.

Le programme légèrement chamboulé, pardon adapté, se poursuivi avec la tombola de Michèle Vergnieux puis le second jeu participatif de la soirée, animé avec flegme par Christian Delattre. Toujours un succès, ces ardoises du Superviseur, dont le principe consiste à retrouver un mot dans un dialogue extrait de divers épisodes de la série. Franche déconne, mais le jeu étant tout de même richement primé, le tandem Carrio/Mary coiffa sur le poteau Franckie Nis et Fredhunter, décidément dans tous les bons coups.

On boucla cette 1ère partie de RFP par la projection d'un reportage sur les lieux de la toute première Rencontre Française : Pommiers-en-Forez (42). Séquence nostalgie pour Jean-Michel Philibert et Luis Alonso, seuls rescapés de cette période (1987) où internet n'existait pas plus que les téléphones portables. Il était minuit, l'heure d'aller au lit !

La seconde partie de la RFP fut elle aussi baignée de soleil. Début avec les tours de Lotus pour Franck et Jérôme. Luis Alonso présenta ensuite des images de Portmeirion au fil des âges (montage des colonnades de Bristol, cottages en construction…) complétées d'images d'archives réalisées à partir de films 8mm tournés par des amateurs en septembre 1966 et réunis par le coordinateur anglais de Six of One, Roger Langley et présenté par Patrick Ducher. Images furtives et émouvantes de McGoohan, découverte de figurants en costumes anciens, visions du fameux hélicoptère de "l'Arrivée"… L'histoire de la série et du Village défila au rythme d'images sépia et de musique classique pour souligner les 40 ans du 1er tour de manivelle à Portmeirion. Rappelons que le village fut ouvert officiellement il y a exactement… 80 ans, en 1926 ! Luis indiqua que si la série dynamisa certainement les visites, les fans représentent "seulement" 10 à 15% du nombre annuel, chiffre non négligeable tout de même.

On passa ensuite au jeu musical de Christian Delattre "On connaît la musique". Franck Nis, Jérôme Saura et el Presidente prouvèrent qu'ils avaient des oreilles dignes de Monsieur Spock en passant tous la barre du 10/20, le principe étant de reconnaître le titre de l'épisode dont Christian passait un extrait musical.

Il était déjà l'heure de se restaurer (décidément, les fans du Prisonnier sont de gros mangeurs !). Direction le restaurant oriental "Le petit dauphin" où des verres furent levés à la santé de la fête des papas, de Franck Breton (qui atteint l'âge de Jésus-Christ) et de "Coin-Coin", notre hôte absent mais bien présent dans nos pensées.

L'après-midi fut elle aussi orientale avec des températures sahariennes pour la projection de Columbo, l'épisode "Entre le crépuscule et l'aube" de 1974 en VOST grâce à Franck Nis. L'occasion pour quelques-uns d'entendre la voie originale et métallique de McGoohan dans un rôle (évidemment) de salaud (galonné).

  C'était la 19ème RFP. Il faisait beau. Y aura t-il une 20ème ? Nous le saurons en temps utile !…

  Be seeing you ?

Les participants : Luis Alonso, Franck Breton, Pascal "Coin-Coin" Carrio, Anne-Marie Delattre, Christian Delattre, Patrick Ducher, Pamela Ducher, Pauleen Ducher, Marc Mary, Franck Nis, Jean-Michel Philibert, Jérôme Saura, Corinne Scriminacci, Frédéric Vallée, Michèle Vergnieux.

Retour en haut de page

Dernière mise à jour le 28 juin 2006.