Accueil
Le fan-club du Prisonnier
(créé en 1991)

On a marché sur Portmeirion

Par Jérôme Saura


L'Actualité de la série et du Club

Mises à jour du site

Au sujet du fan-club

Les publications du Club

La boutique en ligne

Abonnez-vous au fan-club

Tout sur la série

Le guide des épisodes

Analyses de la série

Photos et dessins sur la série

Le Site

Liste de diffusion

Téléchargement

Le forum

Liens sur le Prisonnier

Livre d'or

Les infos :
Nouvelle édition du livre "Le Prisonnier, une énigme télévisuelle"

Nouvelle rubrique Actualités

Le Village de la série 2009

Les archives de John Drake

Le plan du site

Votre avis sur le site

Rechercher sur le site :

Rechercher avec Google :

Recherche personnalisée

En ce moment,
4 fans sur le site.

Pour nous écrire

Du 14 au 18 mai 2001, j’ai fait un voyage en Grande-Bretagne. Une des raisons était de pouvoir me rendre à Portmeirion, le village hôtel où furent tournés les scènes principales du Prisonnier. 5 jours de déplacement aller-retour pour 4 heures de visite, ce ne fut pas des plus reposants mais ce fut vraiment formidable. Formidable pour avoir découvert ce magnifique Pays de Galles, pour avoir pu se promener dans les rues, les jardins et les plages de Portmeirion et pour avoir découvert le lieu de tournage de la série.

LE VOYAGE

Jérôme Saura     Le matin du lundi 14 mai je prends le train depuis Bordeaux pour Londres. Le soir je passe la nuit à l’hôtel dans la capitale, histoire de visiter un peu. Les chambres sont chères, 75£ pour une nuit à l’hôtel Ibis.
     Le mardi 15 pour aller à Birmingham, j’ai le choix entre le train depuis la gare de London Euston et le bus depuis la coach station (gare d’autobus) de London Victoria. Deux compagnies ferroviaires assurent la ligne : Virgin Train et Central Train. La première est un peu plus rapide et un peu plus chère que la deuxième, 29,5£ contre ~ 20£. Finalement, je prends le bus avec National Express pour 11£. L’autobus met 3 heures pour arriver à la coach station de Birmingham Digbeth, qui est à 10-20 mn de marche de la gare ferroviaire de Birmingham New Street. Je passe la seconde nuit chez quelqu’un que je connais dans la banlieue de la ville.
     Le mercredi 16 pour aller à Porthmadog, je prends le train à Birmingham New Sreet avec la compagnie Central Train qui dessert le nord du Pays de Galles par une ligne régionale à locomotive diesel. A noter que ce train part de London Euston, il est donc possible de faire Londres-Porthmadog en un seul voyage (en rajoutant un peu plus de deux heures par rapport à un départ depuis New Sreet). La ligne s’arrête à Pwllheli, à l’ouest de Porthmadog. Cette ligne évolue sur un système triangulaire, c’est à dire qu’elle dessert aussi la ville d’Aberystwyth qui est beaucoup plus au sud. Les trains font donc les trajets suivants :
          - Londres - Birmingham - Machynlleth - Pwllheli
          - Londres - Birmingham - Machynlleth - Aberystwyth
          - Aberystwyth - Machynlleth - Pwllheli
     Il est donc nécessaire parfois de faire un changement à Machynlleth pour aller à Porthmadog. Il faut à peu près quatre heures de train entre Birmingham et Porthmadog. En cas de changement à Machynlleth il peut y avoir de 10mn à plus d’une heure d’attente. L’aller-retour coûte tout de même 31,5£ donc plutôt cher pour ce que c’est. L’avantage du train est qu’il permet d’admirer le magnifique paysage gallois, notamment lorsque l’on longe le littoral nord. Après la gare de Harlech, on peut même apercevoir Portmeirion. Arrivé à Porthmadog, je prends un taxi pour aller au Bed & Breakfeast nommé Velog où j’avais réservé.
      C’est une maison aménagée avec plusieurs chambres. Celles-ci sont réellement impeccables avec un grand lit, une télévision et une salle de bain individuelle. Le prix est 40£ la nuit (ou deux fois 20£ pour deux personnes). Un tarif qui m’a été gentiment baissé à 30£. Porthmadog est une ville moyenne, calme, d’allure traditionnelle et qui s’était spécialisée dans le commerce d’ardoise. Aujourd’hui le tourisme est une des principales activités, c’est d’ailleurs plutôt un tourisme de luxe, il suffit de regarder les prix des menus de restaurant pour le constater. Le long des plages, il y a de sympathiques promenades à faire avec de bons bols d’oxygène à respirer.
     Le jeudi 17, je me rends à Portmeirion en voiture avec ma logeuse qui, sachant le but de ma visite, en profite pour y récupérer quelques brochures pour ses clients. Sinon, il y a la solution du bus qui part du centre de Porthmadog et qui se rend à Dogelleau. Il faut descendre à Minffordd et marcher 15mn. En réalité Minfforrd est la ville la plus proche de Portmeirion, et non pas Pothmadog. Il n’est donc pas nécessaire d’aller plus loin puisque le train s’y arrête et qu’il y a même quelques B&B. C’est donc directement de Minffordd que j’ai pris le train retour pour Birmingham dans l’après-midi. Après une autre nuit à Birmingham, je reviens à Londres en autobus le vendredi matin puis j’embarque dans l’Eurostar l’après-midi pour la France.

PORTMEIRION

     C’est un lieu privé avec un droit d’entrée de 5£ pour un adulte. Le prix est justifié quand on voit combien l’espace est bien entretenu. Il est ouvert tous les jours de l’année de 9h30 à 17h30. Il est aussi possible d’y dormir pour 88£ minimum la nuit. Dans la journée, de nombreux touristes viennent visiter, même en milieu de semaine. Ce ne sont pratiquement que des Britanniques et plutôt du troisième âge. On y croise aussi quelques gentilles familles avec enfants. J’imagine qu’en dehors de la convention annuelle, les fans de la série sont plutôt rares. D’un autre côté, rares aussi doivent être ceux qui ignorent que Portmeirion fut le lieu de tournage d’une série qui fait aujourd’hui partie du patrimoine culturel anglais, pour preuve l’importante fréquentation de la Prisoner Shop par des curieux. Portmeirion n’est pas seulement une architecture, c’est aussi un ensemble de chemins à parcourir au cœur d’une forêt légèrement transformée. De nombreux arbustes, fleurs et autres aménagements ont été rajoutés à la flore naturelle. On peut donc y faire de très agréables promenades au milieu des bois ou le long des plages. Cette partie du Pays de Galles a la particularité d’avoir un littoral très plat favorisant le développement des bancs de sable. Ceux-ci ne sont recouverts par la mer que lors des grandes marées. Le reste du temps, ils sont accessibles aux marcheurs, même s’il n’est pas sans risque de s’enfoncer dans le sable.
     Pour les fans du Prisonnier, le premier bâtiment aperçu est, à l’extérieur de Portmeirion, l’hôtel restaurant au style moyenâgeux qui servait d’hôpital dans la série. En entrant dans le village, on reconnaît aussitôt les constructions principales qui ont servi aux tournages comme le dôme, le clocher ou le bassin. Mais on se sent franchement désorienté car la série nous donne une fausse idée de la disposition de ces éléments les uns par rapport aux autres, elle nous donne surtout l’idée que le village est plus spacieux qu’il ne l’est réellement. On comprend que les réalisateurs ont dû choisir différents angles de prise de vue pour utiliser les mêmes bâtiments à plusieurs fonctions différentes. Du coup, il n’est nul besoin de taxi pour pouvoir aller d’un bout à l’autre du Village. La jeune asiatique qui conduit le héros dans L’arrivée ne doit pas gagner un grand nombre d’unités dans un tel espace (surtout si elle fait souvent crédit). Il m’a fallu plus de temps que prévu pour repérer la maison du N°6. En fait, c’est tout simplement l’endroit où se trouve actuellement la boutique consacrée à la série. Un détail qui était complètement sorti de ma mémoire, sûrement à cause de l’émotion. The Prisoner Shop est actuellement dirigée par Karen qui a eu la gentillesse de me prendre en photo. Je me suis également fait photographier sur le faux bateau par un touriste. A noter qu’ils y ont enlevé les bancs pour s’asseoir à l’intérieur. L’autre gros changement est qu’il y a une piscine sur l’aire d’atterrissage de l’hélicoptère. La plus grosse déception de la visite est de n’avoir pas pu monter en haut du clocher (qui ne sonne pas).

     En conclusion, je dirais que le voyage à Portmeirion est vraiment intéressant à faire, même pour ceux qui ne connaissent pas la série. Par contre, ce n’est ni très pratique ni très économique de se rendre là-bas.

Notes utiles :
Central Trains
0870 000 60 60
www.centraltrains.co.uk

B&B Velog
15 Ralph Street
Borth-y-Gest
Porthmadog
Gwynedd. LL49 9UA.
01 766 514 035
nigel_shingler@lineone.net
velog_wa@yahoo.com

National Express
08705 80 80 80
www.gobycoach.com

Portmeirion
Gwynedd LL48 6ET
01 766 770 000
fax 01 766 771 331
www.portmeirion.com

Retour en haut de page

Dernière mise à jour le 20 février 2010.