Accueil
Le fan-club du Prisonnier
(créé en 1991)

Parfum du jour

N°55
(mars 2006)

Une biographie de patrick McGoohan ! | Wer bin ich ? | Costumé | 4400 moins quelques-uns | Du côté de chez Clough | Histoire de toto | La chronique d'Elisabeth Fessier | Politique fiction ?


L'Actualité de la série et du Club

Mises à jour du site

Au sujet du fan-club

Les publications du Club

La boutique en ligne

Abonnez-vous au fan-club

Tout sur la série

Le guide des épisodes

Analyses de la série

Photos et dessins sur la série

Le Site

Liste de diffusion

Téléchargement

Le forum

Liens sur le Prisonnier

Livre d'or

Les infos :
Nouvelle édition du livre "Le Prisonnier, une énigme télévisuelle"

Nouvelle rubrique Actualités

Le Village de la série 2009

Les archives de John Drake

Le plan du site

Votre avis sur le site

Rechercher sur le site :

Rechercher avec Google :

Recherche personnalisée

En ce moment,
3 fans sur le site.

Pour nous écrire

Une biographie de patrick McGoohan !

Roger Langley, le co-fondateur de Six of One, annonce la sortie chez l’éditeur anglais Tomahawk Media, d’une biographie de Patrick McGoohan écrite par ses soins. L’ouvrage comprendra environ 200 pages et contiendra des photos rares ou jamais publiées du héros du Prisonnier et de Destination Danger.

La table des matières se présente comme suit :
· Préface par une personnalité de la télévision
· Les débuts
· La gloire dans les années 50
· Prisonnier des années 60
· Les Etats-Unis, la Suisse et vice-versa
· Le début des années 80
· Le théâtre, la télé, la radio
· Les années 90
· Bonjour chez vous
· Annexes

La sortie est prévue plus tard dans l’année. Plus d’informations (date officielle, prix etc.) seront publiées sur le site de l’éditeur où l’on peut pré-commander l’ouvrage à l’adresse suivante : www.tomahawkmedia.co.uk.

Le livre y est présenté ainsi : Patrick McGoohan – Danger Man or Prisoner? est un hommage ultime à l’une des stars de la télé britannique les plus intelligentes, une star qui est devenue «culte» et a affirmé sa présence dans des domaines aussi variés que le cinéma, la télévision et le théâtre.
Patrick McGoohan a souvent porté plusieurs casquettes : celles d’acteur, de scénariste, de réalisateur et de producteur. C’est un artiste complexe dont la carrière force le respect. Ses réussites et ses échecs révèlent un homme habité par la passion, un moraliste, un créateur qui déteste la publicité.
Malgré son aversion pour l’agitation médiatique qui entoure le «show business», la personnalité énigmatique que joue McGoohan à l’écran et l’attachement forcé à son art continuent de fasciner et de conquérir de nouveaux publics dans le monde. Le chanteur de folk Donovan a dit de lui qu’il était «l’Orson Welles britannique».
L’ouvrage est richement illustré avec des photos jamais vues. Patrick McGoohan – Danger Man or Prisoner? explique l’énigme McGoohan !

Wer bin ich ?

Michael Brune et Arno Baumgartel, deux fans allemands du Prisonnier, annoncent la sortie prochaine des DVD de Nummer 6 (Le Prisonnier Outre-Rhin). C’est la première fois que la série sort là-bas. Arno est le webmestre du site http://www.match-cut.de où il annoncera les détails de la sortie. L’éditeur est Koch Media et Arno et Michael les aident dans la production des DVD, notamment sur les aspects de doublage.

Michael explique que les dernières diffusions allemandes remontent à 1990 et 1992 sur la chaîne câblée Pro7. 4 épisodes n’avaient jamais été doublés lors de la diffusion originale de 1969. A défaut d’être doublés, ils sortiront en VOST.

Un spécialiste allemand de la synchronisation, Martin Schowanek, a aidé le duo à localiser toutes les séquences dans lesquelles on entend la langue de Goethe (réponse sur le site !).

Be seeing you! - Bonjour chez vous ! - Wir sehen uns!

Costumé

Deux apparitions remarquées de McGoohan ces derniers temps sur nos écrans : le classique Colonel Rumford «Entre le crépuscule et l’aube» sur TV Breizh le 10/12 dernier, et plus rare, James Stuart dans Marie Stuart, reine d’Ecosse, diffusé sur Arte le 5/03. Dans ce film de Charles Jarrott réalisé en 1971, McGoohan incarne le frère de Marie qui, à la mort de François II, roi de France pendant 18 mois en 1559-1560, revient dans son pays natal pour y régner pendant 6 ans.

Le personnage de James Stuart n’est a priori guère sympathique –étonnant, non ?- mais est loin d’être monolithique malgré un jeu un peu raide : il souhaite en effet au départ que sa sœur règne mais sans exercer de pouvoir, afin de ménager une noblesse protestante très hostile à cette reine catholique, pour la plus grande satisfaction d’Elisabeth 1ère, reine d’Angleterre et cousine de Marie.

Mais il la sauve aussi de la mort après le scandale de l’assassinat de son mari Lord Henry Darnley et son remariage avec Lord Bothwell, impliqué dans le meurtre.

McGoohan partage l’écran avec la belle et passionnée Vanessa Redgrave en Marie Stuart, Glenda Jackson dans le rôle ingrat d’Elisabeth, mais aussi avec un Timothy Dalton en Lord Henry Darnley lâche, répugnant et assez inattendu : rien à voir avec le futur 007 de Tuer n’est pas jouer et de Permis de tuer

4400 moins quelques-uns

Après une allusion capillo-tractée au Prisonnier dans un épisode d’Alias (cf. rÔdeur n°54, 12/2005), en voici une beaucoup plus claire dans l’excellente série Les 4400, créée par Scott Peters et produite par rien moins que Francis Ford Coppola. C’était vendredi 20 janvier sur M6 à 20H50, dans «L’heure du réveil», 1er épisode de la saison 2.

Shawn Farrell est l’un des 4400, qui a trouvé refuge dans le Centre des 4400 construit par l’un d’eux pour les protéger des réactions hostiles de la population. Doté de pouvoirs de guérison exceptionnels, il s’est enfui de chez lui après une mauvaise histoire de cœur et une méfiance croissante de son entourage.

Son cousin Kyle cherche à le rencontrer dans le centre après un an sans nouvelles, et se fait jeter sans ménagement par les services de sécurité. Shawn le revoit donc en dehors du bâtiment, que Kyle compare à la structure au Village du Prisonnier dont on ne peut s’échapper et où l’on subit des lavages de cerveau. Et Shawn doit bien constater qu’il a en effet été suivi et photographié par Jordan Collier, le directeur du centre mi-gourou, mi-bienfaiteur, qui lui force un peu la main pour exploiter en exclusivité ses dons de guérisseur...

Au-delà de cette mention explicite, la surveillance très stricte et les cours structurés dispensés par le centre pour développer les talents ignorés des 4400 peuvent également rappeler les gardiens et les cours du professeur villageois : mais qu’on se rassure, c’est pour le bien du futur…

Cette série, dont la 3ème saison est en cours de tournage, connaît depuis 2004 un grand succès aux Etats-Unis où elle est diffusée sur USA Network. Pour les amateurs, sachez que le coffret DVD de la 1ère saison est sorti en juin 2005 chez Paramount, et que la 2ème saison est prévue dans les bacs le 23/05 prochain (zone 1). De nombreux sites internet permettent également d’en savoir plus, parmi lesquels www.the4400-tv.com dont la photo ci-contre est extraite.

Du côté de chez Clough

Clough Williams-Ellis : Portmeirion, the place & its meaning
80th Anniversary Edition 1926-2006
ISBN 0.216.90672.5

Il s’agit du retirage de l’édition précédente datant de 1973. Le texte est le même mais l’ouvrage a été largement enrichi de photos anciennes très rares. Clough Williams-Ellis détaille l’historique de la construction du Village. Un passage du chapitre «Reflections» mentionne bien évidemment Le Prisonnier avec une photo couleur de McGoohan. CWE indique que l’acteur avait pris un grand soin pour éviter tout désagrément vis-à-vis des touristes et de la direction du Village. Les rediffusions de la série ont apporté un flot constant de curieux ajoute t-il.

Un ouvrage (en langue anglaise) indispensable pour qui veut connaître la genèse de Portmeirion ! Le village dispose d’une boutique sur le site ebay à l’adresse suivante : http://stores.ebay.co.uk/Portmeirion-Shops

L’ouvrage est disponible en deux versions : une brochée (paperback) à £10 et une reliée (hardback) en édition limitée à £25.

Histoire de toto

Dans les clichés de l’auto-macho, les femmes sont 1/ de piètres conductrices 2/ des nulles en mécanique. Et ce n’est parce que je réponds parfaitement aux 2 critères qu’ils sont forcément vrais ! La preuve en images dans l’émission Turbo diffusée le 11/02 sur M6, dans le cadre d’un reportage sur le salon Rétromobile qui a eu lieu à Paris du 10 au 19/02 dernier.

C’est le Club Lotus France qui en parle le mieux : Les femmes au boulot ! Pendant toute la durée du salon Rétromobile, un groupe de 5 jeunes Anglaises sélectionnées par concours devra assurer le montage complet d’une Caterham à partir des pièces du kit. Cela se passe à l’initiative du fameux Musée automobile de Beaulieu (stand F32). Plusieurs personnalités féminines du sport et des spectacles leur donneront un coup de main au cours de la semaine. (on se demande bien pourquoi la blonde est la seule qui ne bosse pas ?).

Motivation des donzelles sélectionnées parmi 200 jeunes femmes, outre le fait d’être filmées dans toutes les positions une clé à molette à la main : un séjour de 10 jours à Paris. L’histoire ne dit pas si elles ont eu droit en plus à un tour gratuit dans la Lotus Seven qu’elles ont montée…

Pour en savoir plus, rendez-vous sur http://www.motorlegend.com/12630-8-12570/retromobile-2006/la-caterham-du-musee-de-beaulieu.html ou sur http://www.retromobile.fr/2006/art.php?id=46 (d’où est extraite l’illustration ci-contre).

Et pour ceux qui aiment les Seven mais pas les tournevis, voici 2 solutions alternatives qui devraient satisfaire tous les tempéraments : pour les amateurs de balades oisives dans l’Oise et alentour, rendez-vous chez Cat-Seven (3 rue des Otages, 60500 Chantilly, 03 44 62 19 06, www.cat-seven.com) pour des forfaits locations de la demi-journée à la semaine, des parcours touristiques sur le chemin des cathédrales ou sur la route de la gastronomie, ou encore pour des packages à thèmes comme Caterham et golf ! Compter de 120 à 1200 euros selon la formule.

Pour les plus sportifs, le circuit du Laquais (38260 Champier, 04 74 54 46 98, www.circuitdulaquais.com) propose toujours une demi-journée de stage particulier Caterham Super Seven avec cours théorique, étude du freinage et des trajectoires, 2 séries de 8 tours de piste et enfin remise des diplômes et verre de l’amitié : sensations fortes assurées pour 300 euros.

La chronique d'Elisabeth Fessier

Parmi les amateurs du Prisonnier, il y a des numérologues, des ésotériques, des mystiques, des métaphysiques, et peut-être même des hystériques (hic !). Voilà donc de quoi satisfaire les passionnés d’astrologie avec le thème astral de Patrick McGoohan himself, consultable sur http://www.astrotheme.fr/portraits/j9aPyest6faX.htm. Quelques extraits pour vous allécher...: (…) Patrick, la prédominance d’éléments planétaires dans l’hémisphère Nord vous incline à la réflexion, à l’être, à l’imagination plutôt qu’à l’extériorisation de vos actes et à une certaine mise en vedette que vous ne souhaitez pas. Il vous appartient donc, pour tempérer cet état de choses et si vous le souhaitez bien sûr, de forcer parfois votre nature en agissant au grand jour, de vous faire violence pour communiquer, pour vous montrer... pour avancer dans le concret et mieux profiter de votre nouvelle situation ainsi acquise.
(…) La prédominance des éléments planétaires à l’Est de votre thème natal vous apporte, Patrick, une affirmation certaine ou une forte détermination : vous savez ce que vous voulez et vous aurez tendance à décider et agir en tenant compte de façon prioritaire de vos buts personnels, même si ceux-ci sont en contradiction avec ceux de votre entourage.
(…) Patrick, le Feu prédomine dans votre thème natal et vous apporte intuition, énergie, courage, confiance en vous et enthousiasme ! Vous êtes enclin à la passion et savez affirmer votre volonté, aller de l’avant et contre vent et marée, avec force, aller jusqu’au bout de vos rêves et de vos buts. La faiblesse relative de cet élément est sans doute le manque de recul ou peut-être une forme de hardiesse qui peut vous pousser à des imprudences risquées
.

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur l’influence de Neptune sur Patrick, Poissons ascendant Verseau comme chacun sait, un coup de clic et en route pour d’autres cieux !

Politique fiction ?

Il y avait longtemps que nous n’avions pas parlé de l’ami Martin Winckler ! L’occasion est toute trouvée avec la parution de son dernier roman noir intitulé Camisoles et paru au Fleuve Noir.

Résumé par l’auteur himself (http://martinwinckler.com) : c’est la suite des enquêtes de Lhombre et Watteau, après les romans Touche pas à mes deux seins, Mort in Vitro et la nouvelle «Le Noël de Lhombre et Watteau», in Mystères et bûches glacées.
France, septembre 2008. En accord avec les promesses électorales du nouveau président de la République, le gouvernement a instauré une politique sécuritaire musclée. À Tourmens, grande ville de province, les personnages de Mort in Vitro sont confrontés à trois énigmes parallèles.
(…) Extrapolé à partir de la réalité sanitaire, politique et judiciaire d’aujourd’hui, Camisoles décrit un monde proche et plausible dans lequel des multinationales sans scrupules manipulent politiciens, psychiatres, médias et cobayes humains pour mieux commercialiser les camisoles de demain
. Toute ressemblance avec des personnages et des situations existant est donc tout sauf fortuite…

Retour en haut de page

Dernière mise à jour le 30 mai 2006.